top of page

Mantra du jour : croyez en vous, vous êtes capables de tout

Reconversion Part 1 : Parlons un peu reconversion.


Il y a maintenant presque 2 ans, j'étais sur le point de sauter un grand pas : quitter mon poste de cadre, bien au chaud derrière un bureau, pour développer mon projet d'entreprise et changer de métier. Un double risque donc : devenir chef d'entreprise dans un nouveau métier (?!).


Un petit retour en arrière pour comprendre le contexte. Retour en 2021, avant Atelier Lamartine, je travaillais dans la communication, comme cheffe de projet puis responsable communication, dans la mode. Un domaine qui m'a toujours plu : les matières, les formes, les couleurs, la recherche de l'esthétique... J'ai travaillé sur d'innombrables shootings photo, plusieurs pub TV, presse, radio, monté des opérations commerciales, créé des marques, travaillé avec des influenceurs, rédigé des milliers de descriptifs, d'accroches, de newsletters... berf, un métier créatif, passionnant, prenant, stressant, et à la fin un peu redondant.


Surtout que, dans notre société, plus on monte les échelons, moins on fait ce pour quoi on est doué. Et pour moi, c'est l'aspect créatif qui a fini par me manquer. De plus, j'ai eu peu perdu l'attrait de la mode... Et oui, c'est possible ! Être toujours à l’affût de la dernière tendance, la nouveauté, le dernier truc : à quoi bon ? Quel est le sens de tout ça ? J'ai perdu le goût de travailler dans se domaine, même si j'aime toujours ça. Je ne juge pas les personnes qui en font leur métier ou une passion (j'en connais des tas), c'est juste que ça ne me parlait plus personnellement, je n'y trouvais plus de sens.

J'étais en quête de relations plus simples et d'un métier plus concret, dans lequel faire parler ma créativité, travailler avec mes mains, faire quelque chose de mes 10 doigts, tout en mettant à profit mes autres compétences. Pourquoi les fleurs ? Et bien c'est en discutant avec la fleuriste au coin de ma rue que j'ai eu cette « révélation ». Dans la vie, on peut être déçu par plein de choses, les gens en premier lieu. Mais je ne crois pas qu'on puisse être déçu par la beauté de ce que nous offre la nature. Une palette de couleurs et de formes infinie de fleurs et de feuillages, où la perfection n'existe pas. Et pourquoi ne pas en faire mon métier ? Comme l'a dit ma fleuriste sur le coup,

« Il y a bien des ingénieurs qui ouvrent des maisons d'hôtes ! » alors pourquoi pas une responsable communication devenir fleuriste... Et pourquoi pas ?

Et pourquoi pas vous ? Pas forcément fleuriste, mais tout ce laïus pour dire que sauter le pas, c'est pas uniquement pour les autres. C'est libérateur. Ça fait très peur aussi, on a quelques insomnies, on se pose beaucoup de questions et il faut être bien accompagné et entouré. Mais changer de métier, en 2023, c'est une réalité. Faire une carrière longue dans un seul et unique métier ne va plus de soi. Alors rêvons, écoutons-nous et passons à l'action, car nous sommes nos propres limites et nos propres moteurs.


Love,


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page